studio-théâtre
vitry


Le Collectif Open Source

Entre danse et théâtre : dépasser ou exploiter la frontière ?

  • OCTOBRE 2018

Le collectif Open Source propose une session autour du point de rencontre du théâtre et de la danse. Comment travailler dans un mouvement d'aller-retour le plus précis possible entre les deux disciplines ?
Entre le théâtre et la danse, qu'est-ce qui ouvre le mieux les possibles : dépasser ou exploiter la frontière ? Gommer ou s'appuyer sur la distinction entre les deux ?
Quels moyens émergent quand on s’appuie sur le trouble inclusif entre les deux, et au contraire sur une distinction stricte et exclusive ?
Si nous pouvons faire l’expérience d’un état physique et de présence propre à la danse ou propre au jeu de théâtre, quels chemins existent pour passer de l’un à l’autre ? Il s’agira notamment de caractériser à quel moment le geste du comédien devient un geste dansé et quels état intermédiaires sont en jeu.
Partant de ces premiers constats, l’espace de recherche en mise en scène expérimentera ces endroits de transition, y agrègera les questions de sens, de temporalité et d’autres thématiques qui émergeront in vitro.

Déroulement

Pour commencer, creusons par exemple des pistes autour du geste dansé et du geste de théâtre, partant du naturalisme du geste et de ce qui le brouille pour devenir autre chose : de la danse - ou du théâtre ? Quels glissements de l’un à l’autre ?
Ils aborderont également le texte : comment il entre en surlignage voire en illustration ; ils chercheront quel texte pour quel moment scénique (poésie, théâtre, fiction, essais, articles...), comment le faire dire, d’où le dire et par quel media... ou par qui (comédien, danseur, vidéo, enregistrement sonore, etc) pour éviter cet effet de redoublement.

A mi-parcours, le protocole de travail du collectif Open Source propose de transmettre les commandes de la recherche des co-directeurs aux autres participants, qui par un système de rebonds, propositions et contre-propositions, peuvent entraîner la recherche ailleurs, vers l'imprévu - assurant ainsi l’horizontalité de la recherche au sein de l'équipe constituée.

La session sera encadrée par Gaston Dubois, metteur en scène et membre du collectif Open Source, et par Gerry Quevreux, chorégraphe et danseur.

Le collectif Open Source est un collectif de recherche sur la mise en scène. Il est né d'une envie de rencontre entre des metteurs en scène souffrant de l'habituel isolement lié à leur profession.

  • dans une envie de questionnement partagé : contrairement à un stage, nos sessions ne consistent pas en la transmission d'un savoir ou d'un savoir-faire mais dans le partage horizontal d'un questionnement artistique. Chaque participant est ici pleinement contributeur de la recherche.
  • Sur les processus de création : nous travaillons volontairement détachés de toute exigence de résultats. Nous nous concentrons ici sur les processus de création, convaincus de la nécessité de créer des espaces d'échanges sur le sujet.
  • De mise en scène : notre centre d'intérêt est la mise en scène, au sens le plus large possible.

Nos sessions s'adressent donc à toute personne ayant pour ambition de porter et concevoir un projet lié, de près ou de loin, au théâtre et à la mise en scène. Il peut donc s'adresser à des dramaturges, des chorégraphes, des performers, des producteurs, des chercheurs du théâtre en entreprise, mais pas, par exemple, à des personnes qui ne se positionnent qu'en interprète (comédiens, chanteurs, danseurs, etc).

  • Dans un esprit de curiosité, de bienveillance et d'ouverture : nous revendiquons une diversité des parcours, des esthétiques et des approches, convaincus que notre diversité est une force. Moins nous sommes identiques, meilleure sera la qualité de la recherche. Nous invitons donc chaque participant à encourager l'essai et à rester dans un esprit de bienveillance (ce qui n'exclut pas d'exprimer les désaccords, bien au contraire !).
  • Par une alternance entre pratique et réflexion : des temps d'expérimentation pratique sur le plateau alternent avec des temps de discussion et réflexion plus théoriques. Nous revendiquons la nécessité du dialogue entre les deux approches et invitons tout participant à se prêter au jeu.
  • Sur un thème ou une question donné(e) : chaque session est organisée autour d'un thème, proposé par au moins deux personnes, qui deviennent de ce fait co-directeurs de la session.
  • Co-direction : chaque session est co-dirigée par au minimum deux personnes, dont l'une d'elles doit être un membre Open Source.
    Par membre Open Source, nous entendons toute personne ayant participé à au moins une de nos sessions, et connaissant suffisamment nos règles et notre esprit pour pouvoir s'en porter garant.
  • Thème de recherche : Les co-directeurs proposent un thème de recherche validé par le collectif. Ils préparent librement la session, sans que personne d'autre n'exerce un droit de regard.
  • Emploi du temps : Les co-directeurs ont pour obligation de ne prévoir l'emploi du temps que sur la moitié du temps imparti (sur l'ensemble de la session), de manière à laisser place à l'imprévu.
    Ils doivent passer la main aux participants sur le reste de l'emploi du temps, qui entraîneront la session où bon leur semble en proposant de nouvelles expérimentations et discussions, dans le respect du thème et/ou de la question initaux, et sans que la co-direction n'exerce de droit de regard. Contrairement à un stage où la co-direction serait dans une posture de transmission, nos sessions sont conçues dans un esprit de questionnement mutuel et horizontal, dans l'espoir que la recherche nous échappe et nous entraîne ailleurs.
  • Alternance temps informels/ informels : les co-directeurs ont pour obligation de prévoir dans l'emploi du temps au moins un (ou plusieurs) temps informel (repas, pots de fin de journée) qui font pleinement partie du cadre de la session. Ces temps se sont souvent avérés cruciaux pour débloquer et enrichir la recherche.
    Chaque participant a pour obligation de veiller à se rendre disponibles et à se libérer de tout engagement extérieur pour ce(s) temps informel(s).
  • Réseau : le seul moyen que nous avons trouvé de faire évoluer nos recherches au-delà des temps de session, c'est de nous tenir au courant de nos travaux respectifs. D'année en année, nous sommes de plus en plus nombreux à avoir fait des recherches ensemble. Tous sont les bienvenus à entretenir les liens, tous sont les bienvenus à revenir à nos sessions ou à nos portes ouvertes. Nous sommes toujours en questionnement sur le prolongement de ces liens après nos sessions. Et c'est un but avoué du collectif : re-tisser
    1 Par membre Open Source, on entend toute personne ayant déjà participé au moins une fois à une session de recherche Open Source entière, qui en connaît donc l'esprit et les règles.