studio-théâtre
vitry


Keti Irubetagoyena, metteure en scène et chercheuse [~9/03/20 – 13/03/20]

© Pia Ribstein

◆ les possibles scéniques offerts par l’aliment en termes de travail de l’acteur

  • Keti Irubetagoyena, metteure en scène et chercheuse, direction du laboratoire
  • Geoffrey Rouge-Carrassat, doctorant SACRe au CNSAD-PSL en co-direction de certaines séquences
  • Sous le regard de Marion Chénetier-Alev (ENS-PSL)
  • Élodie Hervier et Lou Lemoine, Assistant.e.s de recherches
  • Participant.e.s (comédiens professionnels) : Séverine Astel, Carla Bouis, Agathe Charnet, Olivia Csiky Trnka, Rita Grillot, Nicolas Martel, Julie Moulier, Romaric Olarte, Anne-Cécile Trambouze.

Une attention particulière est portée à la question de la nourriture sur les scènes théâtrales, qu’elle soit employée au titre d’aliment (ingurgitée) ou comme simple matériau, possiblement dégradé ou transformé.
Si l’aliment est fréquemment utilisé dans le spectacle vivant (notamment dans le champ de la performance), c’est un outil peu courant de la pédagogie du jeu pour des raisons évidentes de praticité. Pourtant, sa double nature de matière ramenant l’individu humain aussi bien à son animalité qu’à son statut d’être social en fait un puissant adjuvant dans la compréhension des mécanismes qui sous-tendent l’interprétation dramatique.
Lors du laboratoire de recherches scéniques mené au Studio-Théâtre de Vitry sont explorés les possibles offerts par l’aliment en termes de travail de l’acteur.

● DECOUVRIR LES TRACES DU PROCESSUS DE RECHERCHE, cliquer là >

{⬢}