studio-théâtre
vitry


Après des études en Histoire de l’Art, elle choisit l’ENSATT pour sa formation de comédienne. Elle joue ensuite dans de nombreux projets notamment, Ce soir on improvisemise en scène d’AdelHakim (1997),Infernalde Pierre Pradinas (1998),Grand ménage de Fadhel Jaibi (1998), Voix de filles de Sabrina Delarue (1999), L’île des esclaves mise en scène par E. Daumas (2001), Les histoires d’Edgar de Xavier Marchand (2005), La parenthèse de sang de Jean Paul Delore (2006), Les nègres de Jean Genet mis en scène par E. Daumas, Phèdre de Sénèque, mis en scène par Elisabeth Chailloux au Théâtre d’Ivry Antoine Vitez et dans Les Temps Modernes adapté des Mandarins de Simone de Beauvoir mis en scène par Morganne Heches.. Elle a travaillé sous la direction de Pascale Henry dansThérèse en mille morceaux(2008), une adaptation du roman de Lyonel Trouillot, dans Far Away de Caryl Churchill (2010), A Demain (2013) dans Ce qui n’a pas de nom (2015) et dans Présence(s) (2019).En 2015, Marie-Sohna est collaboratrice artistique de Nasser Djemaï pour la re-création de Une étoile pour Noël à la MC2: Grenoble.
Au cinéma on a pu la voir dans La Taularde, Toi Moi Les Autres ou encore Une Histoire Banale d’Audrey Estrougo, Je ne suis pas là pour être aimé de Stephane Brizé, Minuit à Paris de Woody Allen ou encore 3O degrés couleur de Lucien Jean-Baptiste. A la télévision elle joue dans HP qui obtient le prix de la meilleure série de 26’ au festival de fiction de la Rochelle en 2018, elle retrouve Audrey Estrougo pour Héroïnes mini-série pour Arte pour laquelle elle obtient avec ses partenaires, la mention spéciale interprétation féminine au festival de Luchon 2017. Elle a aussi travaillé avec Philippe Tribois Engrenages, Alain Tasma La Fracture, Cathy Verney Hard, Pascal Chaumeil L’Etat de Grace. En 2019, elle joue dans « Validé » réalisé par Franck Gastambide pour Canal+ dont le tournage est en cours. Par ailleurs, elle fait partie depuis 2016 du comité de lecture « Troisième Bureau » à Grenoble, textes de théâtre contemporain.

En 2000, il se forme comme acteur au Conservatoire National Supérieur Art Dramatique dans les classes de Dominique Valadié, Catherine Hiegel, François Regnault. Il travaille auprès de metteurs en scène Bernard Sobel, Alain Françon, Lukas Hemleb, Brigitte Jaques-Wajeman, Emmanuel Demarcy-Mota, Jeanne Champagne, Caterina Gozzi, Frédéric Maragnani, Sandrine Lanno, Matthieu Roy, Emilie Rousset, Jonathan Châtel, Thibault Rossigneux, entre autres.
Il crée trois pièces que Philippe Minyana lui dédie au Théâtre de la Ville, et participe aux créations de plusieurs écrivains contemporains : Dimitris Dimitriadis, Frédéric Sonntag, Stéphanie Marchais.
Avec Mirabelle Rousseau, il crée deux formes de poésie sonore d’après Christophe Tarkos et Raymond Roussel. Il tourne au cinéma et à la télévision avec Philippe Garrel, Nicolas Klotz, Caroline Deruas, Bernard Stora ou encore Renaud Bertrand. Actuellement, il prépare avec Edith Scob la création d’un texte qu’a écrit pour eux Philipe Minyana.

Il est auteur-dramaturge. Depuis sa sortie du département d’écrivain.ne-dramaturge de l’ENSATT, il collabore avec divers.es metteu.r.se.s en scène en tant que dramaturge et collaborateur artistique. Il a signé une dizaine de pièces, dont plusieurs ont fait l’objet de publication notamment aux Éditions Théâtrales (Les Immobiles, Proposition de Rachat, Dernières Pailles, Une commune, et B.A.B.A.R) aux Éditions En Actes (De l’autre côté du massif, La disparition) ainsi que chez Lanzman Éditeur. Ces pièces ont reçu différents prix (Artcena, Journée des auteurs de Lyon, ...) et ont été lu dans différents festivals (Festival Focus de Théâtre Ouvert notamment) et mis en onde sur France Culture. Il collabore avec Julia Vidit en tant que dramaturge depuis la pièce Illusions d’Ivan Viripaev, et en tant qu’auteur (création de Dernières Pailles en 2017 à la scène nationale de Bar-Le-Duc par Julia Vidit). Parallèlement à cette collaboration, il est membre de la compagnie Le désordre des choses avec laquelle il créera la saison prochaine Neuf mouvements pour une cavale, une pièce autour du paysan Jérôme Laronze, et La Comparution (pièce sur les violences policières). Son parcours l’amène également à investird’autres champs littéraires puisqu’il travaille actuellement à l’écriture de son premier roman.

Passée par le Conservatoire d’art dramatique de Genève, Maryse Estier découvre la mise en scène aux côtés d’Hervé Loichemol en 2010. Elle devient assistante au Théâtre National de Nice, et obtient en parallèle une licence en arts du spectacle. Reçue à l’ENSATT à Lyon en 2013, elle se forme à la mise en scène au contact de Guillaume Lévêque, Jean-Pierre Vincent et Alain Françon. Elle s’intéresse particulièrement à la représentation des paradoxes et travaille sur La Décision de Brecht, Iphigénie de Racine et L’Aiglon de Rostand.
En 2016, elle intègre l’Académie de la Comédie Française en qualité de metteuse en scène/dramaturge ; elle y assiste notamment Pascal Rambert, et dirige les mises en lecture de textes contemporains avec des acteurs de la troupe. En 2017, elle est collaboratrice artistique d’Alain Françon pour la création d’Un mois à la Campagne de Tourguéniev. Elle fonde avec Daria Porokhovoï la Cie Jordils. En 2018 elle met en scène Lampedusa Beach de Lina Prosa, à la Comédie de Genève et, en 2019, Chaise d’Edward Bond, au Théâtre de l’Opprimé à Paris.

Il étudie la Harpe et le Piano ainsi que la Danse Contemporaine et la Danse Classique au Conservatoire Départemental de Châtillon (92) avant de faire des études en Architecture Intérieure à l’École Boulle à Paris. Il intègre l’École du TNS sous la direction de Stéphane Braunschweig (Groupe XXXIII). Il travaille notamment avec Serge Marzolff, Patrick Dutertre, Marc Adam, Pierre Albert, Patrick Dutertre, Yannis Kokkos, Philippe Lacoue-Labarthe, Patrice Cauchetier, Pierre Strosser, Thibaut Vancraenenbroeck, Alexandre de Dardel, Daniel Jeanneteau, Ludovic Lagarde, Stéphane Braunschweig, Yann-Joël Collin... À la sortie de l’école il participe aux créations d’Olivier Py et Pierre-André Weitz en tant qu’assistant à la scénographie (Le Soulier de satin de Paul Claudel, La Jeune Fille, le Diable et le moulin, L’Eau de la Vie, Les Vainqueurs de Olivier Py, L’Orestie d’Eschyle ainsi que pour Les Contes d’Hoffmann de Jacques Offenbach au Grand Théâtre de Genève).
Au théâtre il signe la scénographie des spectacles de Pierre Ascaride (Inutile de tuer son Père, le Monde s’en charge, ...Et ta soeur!), Michel Cerda (Pour Bobby), Jean-François Peyret (Des Chimères en Automne), Yves Beaunesne (Dommage qu’elle soit une putain), Jean Philippe Salério (Lysistrata, Le Songe d’une Nuit d’Eté), Nicolas Ducloux et Pierre Mechanick (Café Allais), Nicolas Kerzsenbaum (S.O.D.A. et A l’Intérieur et sous la Peau), Cécile Backès (J’ai 20 ans qu’est-ce qui m’attend...et Requiem), Thomas Jolly (Le Radeau de la Méduse) et récemment, La Dama Boba de Lope de Vega mise en scène par Justine Heyneman. Il scénographie toutes les créations de Julia Vidit.
A l’Opéra il signe la scénographie et la lumière de Chantier/Woyzeck d’Aurélien Dumont et de 100(miniatures) de Bruno Gillet, mis en scène par Mireille Laroche, et trois ouvrages d’Offenbach avec la compagnie Les Brigands : Croquefer, L’Ile de Tulipatan, La Grande Duchesse. Il signe la scénographie d’Eliogabalo de Cavalli au Palais Garnier et Fantasio d’Offenbach au Châtelet, mis en scène par Thomas Jolly ainsi que La Sirène d’Auber au Théâtre Impérial de Compiègne mise en scène par Justine Heynemann, La Forêt bleue de Aubert mise en scène par Victoria Duhamel.
En 2007 à l’occasion du Festival Berthier il met en scène Woyzeck/Wozzeck à l’Odéon- Théâtre de l’Europe.

Né en 1989, peintre, animateur, vidéaste et maître verrier, Etienne Guiol travaille dans les métiers du dessin. Sa formation est d’abord multidisciplinaire avant d’entamer en 2006 la formation classique du dessin et de l’animation à l’École Émile Cohl (Lyon). Il suit parallèlement une formation à la création de vitraux dans plusieurs ateliers chartrains, Centre International du Vitrail, Ateliers Loire, Ateliers Picole.
Diplômé en 2010, il débute une activité d’artiste indépendant alternant expositions, édition de livres, travail de projections sur scène (Opéra, Danse...) et réalisation de vitraux. L’intérêt pour la scène et le vidéomapping se faisant de plus en plus présent il créé au cours de l'année 2012 un studio spécialisé dans la création visuelle pour le spectacle vivant et la projection monumentale, BK | Digital Art Company.
Depuis, Etienne Guiol et son équipe ont créé les vidéos de nombreux spectacles, notamment d’opéra, sur des scènes internationales telles que Milan, Moscou, Athènes, Versailles, Strasbourg, Oman, Hong-Kong, Genève, et sur des monuments à Lyon, Dubaï, Jérusalem, Shanghaï, Hong-Kong, Pékin, Marrakech, Rome, Venise, etc. (www.bk- france.com)

Diplômée de l'ENSATT (Ecole Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre), elle a complété sa formation par une recherche intitulée l'Ombre dans l'espace scénographié, sous la direction d'Anne Surgers, dans le cadre d'un DEA à l'Institut d'Etudes Théâtrales de la Sorbonne. Elle a ensuite été accueillie à Rome pour une résidence à la Villa Médicis.
Elle travaille pour le théâtre et l'opéra, en France et à l’étranger, avec de nombreux metteurs en scène (Pierre Audi, Yves Beaunesne, Marcel Bozonnet, Robert Carsen, Hans Peter Cloos, Serge Aimé Coulibaly, Sylvain Creuzevault, Laurent Delvert, Olivier Fredj, Waut Koeken, Sophie Loucachevsky, Adrian Noble, Olivier Py, Volodia Serre, Adolf Shapiro, Julia Vidit, Deborah Warner...) et accompagne différents ensembles de musique baroque (Amarillis, Rosasolis, Ausonia, les Lunaisiens, les Ombres). Elle a récemment créé les lumières de Ruy Blas (mes : Y. Beaunesmes à Grignan), Funeral Blues (mes : O.Fredj aux Bouffes du Nord), Les démons (mes : S. Creuzevault à l’Odéon)... Pour la cie Java Vérité, et aux côtés de Julia Vidit depuis 2009, Nathalie a créé les lumières de Fantasio, du Faiseur de Théâtre, d’Illusions et du Menteur.
Parallèlement à son travail d'éclairagiste et sous la bienveillante influence du plasticien Christian Boltanski - ils ont inventé ensemble les lumières des Limbes (Théâtre du Châtelet, Paris, 2006) et celles de Gute Nacht (Nuits Blanches, Paris, 2008) - elle crée des installations lumières éphémères telles que Ciel en Demeure présentée lors de la Fête des Lumières de Lyon. Nathalie Perrier enseigne également à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris.

Né en 1991, Martin PONCET s’éprend en 2009 du travail de création sonore, notamment pour le spectacle vivant. Il se forme entre 2009 et 2017 en Arts du Spectacle à l’Université de Metz puis à l’ENSATT à Lyon en Conception Sonore, ainsi qu’au piano. Parallèlement à sa formation il se frotte, à travers une trentaine de projets, au spectacle vivant (performance, théâtre et danse), au dispositif d’exposition (autonomes et live), à la création radiophonique et vidéo.
Depuis la fin de ses études, résolument attiré par la matière sonore sous de nombreuses formes, et par la dimension « live » d’une œuvre d’art, il travaille notamment sur des projets de performance et de musique live.
Lors d’une première collaboration avec Julia Vidit, il créé, avec Bernard Valléry, la musique du spectacle Le Menteur. En 2019, il collabore avec la metteure en scène une seconde fois pour la création sonore de La bouche pleine de terre.

En 1997, après des études de Lettres, elle débute sur des films contemporains: notamment ceux d'Eric Rochant, Andrez Zulawsky, Alain Chabat. En même temps, elle se forme aux côtés de Christian Gasc pour l’Opéra Falstaff à l’Opéra Royal de Wallonie. Elle devient son assistante, en 2001, pour l'opéra Roméo et Juliette de Gounod en République Tchèque, puis sa collaboratrice complice sur André Chénier et Le Ring à l'O.R.W., Werther à Covent Garden, Manon Lescaut à l’Opéra de Turin, Cyrano de Bergerac à l’Opéra de Montpellier, Marius et Fanny à l’Opéra de Marseille, Peter Pan au Théâtre du Châtelet, Tosca à l’Opéra de Valence, La Marquise d’O à l’Opéra de Nice. Elle crée, toujours avec lui, des costumes de théâtre : L’Eventail de Lady Windermere au Palais Royal. De 2006 à 2009, ce seront les costumes de La Surprise de l’amour, Léonce et Léna et Le Chapeau de paille d’Italie, mis en scène par Jean-Baptiste Sastre au Théâtre National de Chaillot. En 2009, ils travaillent sur L’Avare de Catherine Hiégel à La Comédie Française. Au cinéma, elle devient chef costumière sur des films d’époque : Les Faux Monnayeurs, Au fond des bois, Les Adieux à la Reine de Benoît Jacquot ou encore, plus récemment, Les Femmes du 6ème étage de Phillipe Leguay. Elle co-signe la création des costumes de Madame Bovary réalisé par Sophie Barthes.
Au fil du temps, elle commence la création de costumes pour le théâtre. En 2010, elle dessine le costume de Natacha Régnier dans Vivre dans le Feu, mis en scène par Bérangère Jannelle. Depuis 2009, elle travaille avec la metteure en scène Julia Vidit. Elle dessine les costumes de Fantasio de Musset, en 2012 ceux de Rixe de Jean-Claude Grumberg, en 2014 ceux du Faiseur de Théâtre de Thomas Bernhard, en 2017 ceux de la pièce Le Menteur de Pierre Corneille.
En 2018, elle dessine ceux du film L'Extraordinaire voyage du Fakir réalisé par K. Scott, en 2019 ceux du film Mignonnes réalisé par Maïmouna Doucouré, ainsi que ceux de la pièce Jo mis en scène par Benjamin Guillard.

Son intérêt pour les arts vivants le décide en 2001 à orienter son parcours professionnel vers le théâtre et la danse. Aujourd'hui, il travaille pour des projets artistiques qui ont besoin d'une mise en oeuvre technique exigeante, en création, en tournée ou en accueil. 26 ans d’expérience en tant que régisseur vidéo dans les secteurs du spectacle vivant, de l’événement, de la production audiovisuelle. Il est à ce titre formateur au CFPTS.
Il travaille également en tant que régisseur lumière et régisseur général. Il prend en charge la régie vidéo récemment pour des metteurs en scène comme Joël Pommerat (L’Innondation – Opéra Comique), Cyril Teste (Hamlet – Opéra Comique), Krzysztof Warlikowski (Barbe Bleue – Opéra Garnier). Il a collaboré également avec Ivan Alexandre, Georges Lavaudant, Mrtial Di Fonzo Bo, Jean-Lambert Wild, Ezechiel Garcia Romeu.