studio-théâtre
vitry


Dramaturge et maîtresse de conférences en Études théâtrales à l’Université de Picardie Jules Verne, membre du CRAE. Agrégée de Lettres modernes, ancienne élève de l’Ecole Normale Supérieure Lettres et Sciences Humaines, elle a consacré sa thèse à « la représentation du monde sans jugement : réalisme et neutralité dans les dramaturgies contemporaines » (dir. Jean-Loup Rivière). Ses travaux actuels portent sur les écritures textuelles et scéniques immédiatement contemporaines, la dramaturgie, les processus de création, l'acteur et le document, et les liens entre art, pédagogie et recherche. Elle a co-réalisé le site Internet « Grande leçon de théâtre d’Oriza Hirata » pour l’UOH (2012) et est l'auteure de plusieurs articles et ouvrages sur le théâtre contemporain, notamment De quoi la dramaturgie est-elle le nom ? (L'Harmattan, 2014) co-écrit avec le collectif de la revue Agôn, et deux volumes consacrés à l’œuvre de Joël Pommerat (Actes Sud, 2015 et 2019 - Prix du Syndicat de la critique Meilleur livre sur le théâtre).

Depuis 2013, elle travaille comme dramaturge avec la Compagnie Louis-Brouillard / Joël Pommerat pour des créations au théâtre et à l’opéra (Une année sans été, Ça ira (1) Fin de Louis, Pinocchio, L’Inondation), Contes et légendes.

Artiste de performance et chercheuse en arts du spectacle de l’Université de Paris 8, Chloé Déchery est ancienne élève de l’École Normale Supérieure Lettres et Sciences Humaines et agrégée de Lettres modernes. Docteure en arts du spectacle, elle est Maîtresse de conférences en études théâtrales à l’Université Paris 8. Elle a vécu et travaillé 10 ans en Grande-Bretagne où elle a commencé d'écrire pour la scène et exercé en tant qu’enseignante-chercheuse à l’Université de Surrey.

Depuis 2007, Chloé Déchery développe un travail de performance, qui, à partir de processus collaboratifs et interdisciplinaires, s’intéresse à la déconstruction des mécanismes de la représentation (théâtrale, sociale, symbolique), brouillant les frontières entre visible et invisible, poésie et geste quotidien. Inspiré par les méthodes issues du film documentaire comme de l'anthropologie ou de l'ethnographie, son travail de recherche-création déploie des formes d'écriture scénique qui font la part belle à l'intime, l'exposition de soi et la subjectivation comme puissance agissante. Sa dernière pièce, Bardane et moi, s'inscrit dans un triptyque au long cours, intitulé Première et qui articule les questions de l'ambition et de l'auctorialité féminines avec la pensée écologique et les manifestations des co-dépendances et des interrelations qui agencent notre monde aujourd'hui.

Au niveau théorique, ses derniers travaux ont en commun de s’intéresser à la création, la production et la circulation de savoirs et de modes de pensées singularisés et réactivés par une pratique performative au présent. Ce faisant, Chloé Déchery développe une pratique personnelle de la recherche au croisement de la théorie, de l’écriture performative et de la création en performance. Chloé Déchery est la co-créatrice du programme Performer les savoirs qui articule la production de savoirs à travers les formes performatives et la transmission dans l’espace public.

En tant que pédagogue, elle intervient régulièrement au sein de structures très diverses : Universités, instituts d’études politiques, écoles de cirque et de théâtre.