studio-théâtre
vitry


Frédérique Aït-Touati est metteure en scène et chercheuse au CNRS. Formée entre l'Angleterre et la France, la littérature et la science, le monde universitaire et le monde du théâtre, elle développe avec sa compagnie Zone Critique un théâtre de l’expérimentation. Invitée au théâtre Nanterre-Amandiers depuis 2014, c’est là qu’elle crée la plupart de ses spectacles, également présentés au théâtre de l’Odéon, au théâtre de la Criée, au HAU de Berlin, à la Kitchen de New York, à Londres ou au Canada. Elle a notamment publié Contes de la Lune (Gallimard, 2011) et Terra Forma (B42, 2019).

Il a suivi les aspects design du projet EME de Bruno Latour, de l'exposition Reset Modernity!  au ZKM Karlsruhe et au Shanghai Himalayas Museum. De 2005 à 2012, il a participé au développement du programme de recherche du DensityDesign Lab. C'est là qu'il a commencé et approfondi son intérêt pour l'exploration du rôle des langages visuels et des données numériques pour l'engagement public dans des questions sociales complexes. 
Il est professeur adjoint de "Representação e Conhecimento" (Connaissance et représentation) à l'Universidade de Aveiro. Dans ses cours, il expose les mécanismes de représentation des diagrammes et des cartes, en les réaffectant aux pratiques de design. Il fait partie du programme SPEAP en arts politiques au sein de l'École d'Affaires Publiques de Sciences Po, où il encourage l'utilisation du design politique comme moyen de enquête social. 
Son travail a été présenté dans plusieurs conférences et expositions (Medialab Prado - Visualizar ; SIGGRAPH Conference ; MIT Humanities + Digital Conference, The Art of Network), publications et showcases (Data Flow ; Information Graphics ; Visual Complexity ; Visual storytelling). Il a reçu une médaille d'argent et une médaille de bronze aux Malofiej-Awards et a été sélectionné, en 2018, pour l'ADI Design Index.

Duncan Evennou est performeur et metteur en scène français. En 2012, il est diplômé de l’Ecole Nationale Supérieur d’Art Dramatique du Théâtre National de Bretagne, sous la direction de Stanislas Nordey. Passé par le SPEAP, Programme d'expérimentations en arts politiques de Sciences Po, il développe désormais un travail interdisciplinaire aux lisières de l’art dramatique, de la sociologie et de l’art visuel autour de trois dynamiques majeures : la création, la recherche et la pédagogie. 

Après avoir suivi une formation théâtrale au lycée Dessaignes à Blois, puis au DEUST Arts du Spectacle sous la direction de Guillaume Dujardin à Besançon, Mathieu Barché intègre l’école du Studio d’Asnières et termine parallèlement son master de recherche théâtre à l’Université de Nanterre Paris X.
Depuis 2010, il fait parti de l’équipe permanente du festival des Nuits de Joux à Pontarlier où il joue dans une quinzaine de pièces sous la direction de cinq metteurs en scène. Depuis 2015, il dirige la compagnie La Chevauchée en collaboration avec Agathe Perrault, et met en scène Hivers, d’après des textes de Jon Fosse, spectacle qui remporte le Grand Prix du Jury du festival Nanterre sur Scène en 2014, puis il monte Plateau N°1 et Kératoconjonctivite sous forme d’écritures de plateau.
Il fait également parti du Groupe Apache à Bordeaux et joue dans le Projet/Molière et 20 000 Lieues sous les mers. Il joue en 2016 sous la direction d’Alexis Armengol dans Impeccable de Mariette Navarro, et dans le dernier projet du Groupe Apache : Spartoï.

Chloé Déchery est artiste de performance et chercheuse en arts du spectacle. Son travail, qui fait la part belle à l’expérimentation, au processuel et à une dynamique collaborative, emprunte, selon les projets et leurs nécessités internes, à des formes performatives ou chorégraphiques pour se placer à la jonction entre recherche autobiographique, enquête documentaire et élaboration fictionnelle. Ses intérêts portent autour du faire et du percevoir, des qualités attentionnelles, de l’extension du performatif à la vie quotidien et aux modes de co-présence entre vivants.
Ancienne élève de l’École Normale Supérieure-Lettres et Sciences Humaines à Lyon et agrégée de lettres modernes, Chloé Déchery est également Maîtresse de conférences en études théâtrales à l’université de Paris 8-Saint Denis et poursuit une activité de recherche, en théorie, comme en recherche-création.
À partir de cette triple entrée ; artiste, théoricienne, pédagogue, Chloé Déchery poursuit ses travaux sur la déconstruction des mécanismes de la représentation – scénique, picturale, sociale, politique et identitaire. Plus particulièrement, elle s’intéresse aux croisements, lieux de fertilisation et points d’achoppement entre expérimentation pratique, innovation artistique et élaboration théorique. Elle propose régulièrement des temps de recherche et de partage qui revêtent différentes formes : performance, workshop, laboratoire, conférence performée, écrit théorique ou performatif.
Chloé Déchery est co-investigatrice, avec Marion Boudier, du projet de recherche « Performer les savoirs/Performing Knowledge ».

Anne Monfort, metteure en scène, dirige la compagnie day-for-night. Elle a monté de nombreux textes d’auteurs de théâtre contemporains comme Falk Richter, Sonia Willi, Thibault Fayner, dont elle a créé en 2017 Morgane Poulette et avec qui elle collabore sur un nouveau projet. Elle travaille sur des matériaux historiques éclairant le présent, comme récemment dans La méduse démocratique, composé à partir de textes de Robespierre et Sophie Wahnich, qui se jouera au CDN de Besançon en mai 2020. Elle collabore avec le festival littéraire Les Petites Fugues, dont elle met en scène les petites formes, et adapte de nombreux romans au théâtre - Perséphone 2014, d’après Gwenaëlle Aubry, s’est créé en 2016, et Désobéir - Le monde était dans cet ordre-là quand nous l’avons trouvé, d’après Mathieu Riboulet, en 2018, et Pas pleurer, d’après Lydie Salvayre, qui s’est créé à Barcelone en février 2019 tourne actuellement en France. Elle a créé La femme juive d’après Bertolt Brecht et Margarete Steffin et Le quart d’heure américain de Sylvain Levey et Magali Mougel en tournée en établissements scolaires en France et Suisse. En 2021-22, elle mettra en scène Nostalgie 2175 d’Anja Hilling. Elle travaille actuellement à un projet de recherche « Opération Caravage » sur les transferts entre cinéma et théâtre avec la DGCA, l’ESAD Paris et le Studio-Théâtre de Vitry.

Il se forme à l’Ecole Auvray-Nauroy et à la Classe Libre du Cours Florent. Il dirige la compagnie des divins Animaux depuis 2008. A la Loge, il monte d’abord ses textes : Show funèbre à 7 voix qui a obtenu l’aide du CnT, Le cercle, un roman radiophonique, et Tout faire, un solo dont il est également le metteur en scène et l’interprète. En 2014, au sortir de l’école, il crée Quatuor Violence, qui sera sélectionné dans de nombreux festivals dont le festival Impatience. Accompagné par les Subsistances de Lyon il monte Flirt (2015, Mains d’Oeuvres) et Notre foyer (2018, repris au Théâtre de Vanves). Florian Pautasso répond à deux commandes de solo : Tu iras la chercher de Guillaume Corbeil (2015, festival Actoral Marseille et Montréal) et Loretta Strong de Copi (2019, l’Etoile du Nord). En mai 2019, il présente une performance sur la paranoïa au Silencio-Club, intitulée Les perdants. En tant que comédien, Florian Pautasso travaille notamment avec François Orsoni, Stéphane Auvray-Nauroy, Claude Degliame, Marie-Christine Orry, Hugo Mallon, Grégoire Schaller, Hubert Colas, le collectif Ontroerend Goed...

Bérangère Vantusso est née en Lorraine où elle a d'abord suivi une formation de comédienne au CDN de Nancy. Elle aborde pour la première fois la marionnette en 1998, alors qu’elle étudie à la Sorbonne Nouvelle. Reconnaissant d’emblée dans cet art le point crucial de son questionnement quant à l’incarnation et à la prise de parole scéniques, elle devient marionnettiste auprès de François Lazaro, Emilie Valantin, Michel Laubu ou Sylvie Baillon. En 1999, elle réunit autour d’elle plusieurs artistes et crée la compagnie la compagnie trois-six-trente.
La démarche de création s’oriente dès le début vers un théâtre de recherche où se rencontrent marionnettes, acteurs et compositions sonores au service des écritures contemporaines.
Elle met en scène en 2019, Alors Carcasse de Mariette Navarro.