studio-théâtre
vitry


Rémy Héritier est né en 1977. Il est chorégraphe et danseur. À ce jour il a créé plus d’une dizaine de pièces chorégraphiques dont Dispositions, Chevreuil, Facing the sculpture, Une tendue, Percée Persée, Here, then (cosigné avec Marcelline Delbecq) et Une forme brève .
À travers ses différentes écritures chorégraphiques il engage des résurgences de strates temporelles et spatiales creusant ainsi l’épaisseur du passé pour parvenir au présent. Cette fouille archéologique dans un contexte donné, dans son histoire personnelle de la danse, dans celle de ses collaborateurs, lui permet d’étendre les contours de l’art chorégraphique à l’intertextualité ou au document, et convoquer ainsi de nouvelles poétiques du geste. Son travail est montré en France et à l’étranger dans et hors du théâtre, tels que Le Centre Pompidou, la Fondation Cartier pour l’Art Contemporain, La Fondation d’entreprise Ricard, Les Laboratoires d’Aubervilliers (dont il est artiste associé en 2008-09), TanzQuartierWien, Çati, Dans Istanbul, PACT Zollverein Essen, REAL Lisbonne, Kaaitheater Bruxelles, ADC Genève, Tempe Art Museum – Phoenix (AZ), C.L.U.I Wendover (UT), Kadist Art Foundation San Francisco (CA), Université Waseda, Tokyo…
En 2013, il est lauréat du programme "Hors les Murs" de l’Institut français. Pour la création de Here, then en 2015 avec l’artiste et écrivaine Marcelline Delbecq, il reçoit une bourse de la FNAGP, de IASPIS (The Swedish Arts Grants Committee) et de l’association Beaumarchais-SACD.
Après avoir été artiste-chercheur en 2016 et 2017, puis chercheur-associé en 2018, il enseigne à l’Ecole Supérieur d’Art de Clermont Métropole depuis la rentrée 2018. En 2020-21 il y dirige le Diplôme Supérieur de Recherche en Art du plasticien Matthieu Dussol. Il intervient par ailleurs régulièrement dans différents contextes pédagogiques tels que l’école Nationale Supérieure du Paysage de Versailles, EXERCE centre chorégraphique national de Montpellier, CNDC d’Angers (dir. Emmanuelle Huynh), Université Paris 8.
La Manufacture HES-SO, Lausanne il a été chercheur principal pour la recherche intitulée Une danse ancienne en 2019-20, chercheur associé pour Figure, que donne voir une danse ? (dir. Mathieu Bouvier, Loïc Touzé) en 2016-17 et a contribué entre 2016 et 2019 à la recherche   Composition (dir. Yvane Chapuis, Myriam Gourfink, Julie Perrin) dont l’ouvrage Composer en danse – Un vocabulaire des opérations
et des pratiques
sorti aux Presses du réel en 2019 est le résultat.
En 2018 il reçoit la bourse d’Aide à la recherche et au patrimoine en danse du CND pour la recherche pratique intitulée L’usage du terrain mené avec Léa Bosshard. Il a également été interprète à de nombreuses reprises depuis 1999, notamment auprès de Boris Charmatz, Laurent Ch touane, DD Dorvillier, Christophe Fiat, Philipp Gehmacher, Jennifer Lacey, Mathilde Monnier, Laurent Pichaud, et Loïc Touzé.